Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Mardi 8 juillet 2 08 /07 /Juil 22:00


Pour ceux que j'aime et pour les curieux
voici une de mes passions :

 la peinture !

la copie en particulier et les techniques anciennes.

Oui, oui... un jour viendra où je me lancerai
dans mes propres créations,
mais avant de me montrer en pleine lumière,
j'apprend à l'ombre des grands.

Je construis jour après jour mon blog,
j'y décris mes copies, explique mes choix et émotions.
Je donne aussi des cours (oui, oui :)) alors si vous voulez en savoir plus :

www.atelierbellacopia.com

Par Elise
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 13 juillet 7 13 /07 /Juil 21:21

 Jacopo Carucci, surnommé Pontormo (1494-1557) 
fut le principal représentant du maniérisme, ce mouvement artistique qui, au début du XVIe siècle, remit en question l'image idéaliste de l'homme et l'harmonie formelle de l'art de la Renaissance. 
Ce peintre florentin tomba dans l'oubli durant plus de trois siècles, peu après sa mort, une chape de silence recouvrit son   existence... Il est étrange qu'un peintre aussi doué que Pontormo, qui fut actif dans l'un des plus grands centres de la Renaissance italienne, ait pu à ce point sombrer dans l'anonymat. Aucun autre contemporain florentin de Pontormo n'a connu semblable destin. Il aura fallu attendre l'influence des courants d'art modernes tels que l'impressionnisme, l'expressionisme et le cubisme pour que soit révélé l'importance déterminante de l'oeuvre de Pontormo.








Reproduction de la fresque de l'Annonciation de Pontormo.
Huile sur toile.



Lors de mon voyage à Florence et après trois jours à visiter musées, palaces, églises et monastères, acablée par la chaleur, les pieds gonflés de fatigue et la tête saturée d'oeuvres de la Renaissance,  je me réfugie dans une petite église pour m'asseoir un moment et profiter un peu de la fraicheur du lieu. 
Je m'avance dans l'allée centrale, un coup d'oeil distrait sur l'architecture, à peine un regard pour les tableaux exposés, mon seul intéret du moment un banc en bois, m'asseoir enfin... je choisi celui du fond, de là je prendrai le temps d'admirer les jeux de lumières des vitraux, et c'est au moment de m'asseoir que je me retrouve face à "l'annonciation", fresque de Pontormo, peintre dont je n'avais encore jamais entendu parlé. Je me fige brutalement, je viens de prendre en pleine face toute l'émotion qui émane de cet oeuvre. Le coup de foudre... je tombe instantanement en amour pour cette oeuvre. Douceur, bienveillance, confiance, séreinité... c'est d'une telle sensibilité... la surprise passé, je détaille le chef d'oeuvre, je suis abasourdie... je prend une leçon... tous ce qui aurait pu détourner l'attention de la seule manifestation de l'émotion est éliminé... la simplicité du décors et des vetements, la position des corps... Marie est surprise dans son élan, elle se retourne, elle se dirige vers l'avant mais son corps penche vers l'arrière, sa main l'immobilise dans ce mouvement. Son visage exprime une légere surprise mais reste ouvert, l'archange Gabriel a une position étonnante aussi, en plein vol ! les jambes en action comme s'il marchait dans l'air... c'est surprenant... ce qui l'est aussi c'est le choix de l'angle de vue de son visage, 3/4 dos... le centre de sa tête est son oreille! le regard est quasi innexistant est malgrès cela son expression est entière! même le choix des couleurs est déroutante... ce rose, cet orange, ce bleu et surtout ce vert lumineux sur le voile de Marie... sans parler de la mophologie des corps que l'on pourrait prendre pour de la maladresse artistique... je suis émerveillée... Pontormo est plus qu'un maître... c'est un génie !

Eglise Santa Felicita Cappella Capponi, si vous allez un jour à Florence... ne passez pas à côté.

Par Elise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 juillet 1 14 /07 /Juil 00:31
  Gustave Klimt (1862-1918) 
Peintre et décorateur autrichien. En 1897, il fonde et dirige la Sécession de Vienne, qui s'oppose à l'art traditionnel Autrichien.

Son oeuvre faite  d'oppositions entre la figuration et l'abstraction, entre allégories et paysages, entre, stylisation et naturalisme, entre hédonisme et scepticisme, entre impressionisme et symbolisme, lui confère une place très particulière dans l' histoire de l'art.
Il semble avoir été le génial et prémonitoire précurseur de la crise générale des principes, des valeurs, des idées et du langage artistique qui fût caractéristique du XXème siècle
.










 
En tant que peintre en décors, c'est en toute logique que les oeuvres de Klimt m'aient inspiré. Et tout particulièrement "les deux amies", "la Dané" et "le portrait d'Adele Bloch-Bauer", d'abord pour l'extrème sensualité qu'il s'en dégage, pour l'originalité des formats et pour le travail de la feuille d'or et de la peinture.












Par Elise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 juillet 1 14 /07 /Juil 13:02
  Tamara Lempicka (1898-1890) 
Sans doute le peintre le plus célèbre de la période art déco, Tamara de Lempicka a marqué l'histoire de l'art par ses peintures osées, si représentatives des années folles. Issue d'une famille très aisée, elle grandit à Saint-Petersbourg. La Révolution d'octobre marque un tournant dans son existence : Tamara de Lempicka doit émigrer à Paris et perd son statut social. Son époux, jeune avocat russe, refuse de travailler pour faire vivre le couple. C'est alors que la jeune femme décide d'entamer une carrière de peinture et s'inscrit à l'Académie de la grande Chaumière. Parti en Italie pour copier les oeuvres de Pontormo, elle développe son propre style, raffiné et sculptural. En 1925, elle expose à Milan et est introduite dans la haute société. Le succès ne se fait pas trop attendre et Tamara de Lempicka devient vite le peintre préféré de la bohème parisienne. Après son divorce, en 1928, elle souffre d'une dépression, s'éloigne des milieux artistiques et gagne les Etats-Unis lorsque la guerre éclate. Dans les années 1950, elle reprend la peinture mais change totalement de style : désormais, elle réalise des natures mortes et des paysages. Mais la mode a changé et son travail plaît moins. C'est le regain d'intérêt pour l'art déco qui permet, dans les années 1970, de faire redécouvrir son oeuvre.
































 Reproductions huile sur toile de lin.


Il y a dans la vie des rencontres qui nous influencent plus que d'autres.
Ces deux copies n'ont pas été peintes par hasard, elles reflètent parfaitement mon état d'esprit du moment.
"La belle Rafaëla" a été la première toile dont ce diable d'homme a été l'instigateur. Pas besoin que je m'explique sur ce choix pour comprendre que ma relation était empreinte d'une sensualité et d'un érotisme des plus absolu. Maître en la matière, "l'esclave" est le paroxisme notre relation. Tout y est, féminité, sensualité, abandon de soi, désir, frustration, attachement, et surtout, attente interminable et absence du maître qui au final ne viendra jamais...

Par Elise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 juillet 1 14 /07 /Juil 15:49
  Peter Paul Rubens (1577-1640) 
Aidé par un atelier important, Rubens produisit une œuvre considérable dans des genres divers. Il a accepté de peindre un grand nombre de portraits mais, « D'instinct plus porté aux grand travaux qu'aux petites curiosités » comme il l'écrit lui-même, il a surtout réalisé des grands projets religieux, des peintures mythologiques, et d'importantes séries de peintures historiques. Prisé des Grands pour l'érudition et le charme de sa conversation, il mena à bien une importante mission diplomatique a joui d'un position sociale sans égale chez les artistes de son temps.


Pervers, jouisseur et fier de l'être...





Huile sur toile de lin 1mX1m
Satyre, détail d'une toile de Rubens.


Par Elise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 juillet 1 14 /07 /Juil 16:18
Les copies qui suivent ont plus été motivé par mon intéret pour leurs techniques que pour exprimer un sentiment particulier. Apprendre...
Technique encaustique
Peints avec des pigments en poudre fixés avec de la cire d'abeille sur des plaquettes de bois précieux ou sur de la toile de lin, les portraits du Fayoum sont datés de la période romaine (du Ier au IVe siècle ap. J.-C).
Il en existe quelques milliers conservés dans les musées depuis que W. M. Flinders Petrie découvrit en mars 1888.
La majorité des portraits funéraires présentent les visages grandeur nature. Ils doivent assurer au défunt un visage dans l'au-delà identique à celui de sa vie sur terre. Ils sont très expressifs.


Coup de foudre pour ces portraits Fayoum, l'intensité de leurs regards, la modernité de certains d'entre eux et la technique si sensuelle avec le travail de la cire et le rendu final si velouté. Pour moi faire un de ces protraits c'est m'accorder une récréation :)


Technique de la tempera maigre 
technique de peinture à l'eau composé du jaune ou du blanc d'oeuf, d'eau et de pigment coloré.

....

texte à venir


























  Technique mixte 
cette technique est une transition entre la tempera du moyen age et la peinture à l'huile de la Renaissance. Elle consiste à commencer à la tempera pour finaliser l'oeuvre au medium à l'huile.


Rogier van der Weyden (1400 -1464) né Roger de la Pasture. Peintre flamant de la Renaissance.













Le choix de cette oeuvre est dû à la complexité et la variété de son éxécution... le paysage traité comme une miniture, la peau de porcelaine qui ne laisse pas la place à de l'à peu près, le travaille de la manche typique de cette époque, le voile, les cheveux... bref, un défi ! Qu'est ce que j'ai pû la maudire cette pleurnicheuse!




 Technique au gel oléorésineux
Rubens avait l'esprit pratique... :) il mis au point un méduim à l'huile sous forme de gel qui lui permettait de disposer son medium directement sur sa palette ! si c'est pas malin ça... Rubens faisait ces esquisses et maquettes de projet avec ce gel facilement reconnaissable par sa transparence.





































Technique empaté de Rembrandt
Le visage et les mains étaient par exemple représentés de manière lisse tandis que les vêtements étaient simplement dessinés sur la toile avec des taches épaisses. Cette technique lui permettait de donner du relief à ses toiles. Cette manière de peindre est caractéristique des dernières œuvres de Rembrandt.

Rembrandt ( 1606 - 1669) est généralement considéré comme l'un des plus grands peintres de l'histoire de l'art, et le plus important des peintres néerlandais du XVIIe siècle. Rembrandt a également réalisé des gravures et des dessins. Il a vécu pendant une période que les historiens appellent le siècle d'or néerlandais, durant laquelle culture, science, commerce et influence politique de la puissante Hollande ont atteint leur apogée.




























































































































Par Elise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 17:09

Copies d'aquarelle/encre de Géricaux, le thème reste le même...

force et puissance masculine, douceur et sensualité féminine.
 


Par Elise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus